Stargate Atlantis: Nouveaux Horizons est un forum rpg par message qui s'inspire librement de l'Univers de la saga StarGate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Léger Petit Problème Technique

Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Un Léger Petit Problème Technique   Jeu 15 Avr - 0:52

Karlson arriva enfin et finalement à l'infirmerie, à bout de forces. Auxbonsoins sur ses talons, ne cessant de lui rapeller, sur un petit air cynique :

-Arrêtez de vous plaindre ou prenez sa place !

Finalement arrivés, l'infirmier ordonna :

-Posez le sur la table ! Il lui faut une perf' et une entubation.

Le Colonel revint à lui, les griffures au visage et son côté droit toujours saignants. Les deux hommes en face de lui s'arrêtèrent, pour le regarder, puis le Colonel se pencha sur le côté de la table et vomit plusieurs fois avant de se coucher à nouveau en gémissant :

-J'ai la nausée...j'ai...je...syndrome...irradiation...ouhhhhh....

La tête de Ryan cogna lamentablement contra la table d'opération en métal tandis que l'infirmier s'activait en répétant :

-Syndrome d'irrradiation aïgue, syndrome...

Le soldat, perplexe, demanda au médecin la signification de tout ce charabia médical et la réponse d'Auxbonsoins ne se fit pas attendre :

-Je pense que ses blessures ont accentuées la sensibilité du Colonel aux irradiations de la Porte des Etoiles.

-Il guérira facilement ?

-S'il veut que ce soit le cas, il faudra qu'il se batte jusqu'au bout...

Et c'est sur cette note étrange que les deux hommes se turent et s'activèrent pour, déjà, stopper l'hémoragie du Colonel en bien piteux état.


Dernière édition par Tom Ryan le Mer 2 Juin - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Ven 16 Avr - 21:59

Le médecin, occupé ailleurs, surgit alors et prit ses renseignements auprès de l'infirmier Auxbonsoins :
- Bon diagnostic. S'il veut s'en sortir, il va falloir qu'il se batte, effectivement.

L'infirmier et le médecin s'affairèrent ainsi au chevet de Tom, durant plusieurs jours qui leur parurent une éternité.

Ce n'est qu'au bout d'une semaine qu'il reprit connaissance...



HRP : Tom. Tu peux développer ton rétablissement sommaire, comme tu l'entends en un ou plusieurs posts. Une fois conscient et "intellectuellement" en forme, tu apprends la situation et tu pilotes à partir d'ici. Tu peux aussi poster dans la zone inexplorée, mais en ton nom. Toi, tu restes à l'infirmerie. Tu peux piloter des hommes partis à la recherche des espions. Si tu as un problème, envoie-moi un MP.
Voici le lien :
http://sgu-rpg.bbactif.com/zone-inexploree-f72/mission-solo-de-tom-repere-des-espions-t372.htm#2739


Dernière édition par Dico Teal'c le Ven 16 Avr - 22:33, édité 2 fois (Raison : Précisions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Dim 18 Avr - 6:31

Le Colonel se réveilla péniblemment, s'appuya sur seul bras présent. Il commençait à avoir l'habitude mais le caporal Karlson -encore lui- barra la route à Ryan qui tentait de se lever.

-Désolé, Mon Colonel, il va vous falloir vous reposer encore un peu.

-Je vous collerais un rapport au...

Le Colonel avait répondu sur un ton sec mais très faible, le caporal-chef Karlson, nullement impressioné par la prestance du Colonel, campa sur ses positions et répliqua, en coupant Tom :

-Vous n'êtes pas en état de faire quoique ce soit pour l'instant, Mon Colonel. Essayez d'abord de vous rétablir. Vous me collerez un rapport au c** plus tard.

Le Colonel ronchonna avant de se tourner de l'autre côté, et, malgré l'insistance du jeune soldat, s'assit. De sa main gauche, il toucha ce qui devrait être son bras droit. Il n'en était même pas sûr, mais Tom pensa qu'à ce moment, une larme coula de son oeil droit. Le soldat avait dû remarquer et quitta la pièce sans en dire plus. Ses cicatrices sur son visage ne le faisaent plus souffrir, du moins c'est ce que Tom croyait jusqu'à ce qu'il les frolle des doigts. Il hurla sans même se retenir. Trois cicatrices lui barraient la tête en partant dû côté, en arrivant jusqu'à la joue pour la plus grosse, rongeant un peu de ses sourcils pour la plus petite, et formant un angle droit jusqu'au bas de son oreil pour la moyenne. Une fraction de seconde après le cri, le caporal chef entra, mais ne vit personne. Soudain, Tom apparu, vola le Beretta du soldat, retourna ce dernier et pointa sa propre arme sur la tempe de son propriétaire, de sa seul main disponible. Le caporal-chef enleva la bandoullière de son FA-MAS et le fit tomber au sol. Les deux hommes sortirent de la salle. Une foule s'était formée devant la porte à l'entente du hurlement, mais se recula vivement quand le Colonel en émergea avec un pistolet braqué sur la tempe du caporal-chef. Rapidement, trois gardes armés arrvivèrent et dispersèrent la foule. Les deux hommes se reculaient toujours, mais avançant dans un cul-de-sac. Au pas, les 3 gardes les suivaient, armes braquées eux aussi, sans dire un mot. Ryan se retourna pour voir qu'il fonçait dans le mur. Il lâcha le caporal-chef qui s'enfuit en courant, avant de tomber dos contre le mur, puis il redirigea le canon sur sa propre tempe. Les gardes se reculèrent instantanément. Puis, le bout du couloir se mit à briller et devint lumineux. Les gardes semblèrent disparaître. Auxbonsoins émergea de la lumière, les mains ensanglantés, goutant sur le sol, murmurant un "ploc-ploc" incessant. Suivit de Arold Macnam, derrière l'infirmier, à sa droite, puis Wesley Fox, au milieu, et enfin Dico Teal'c, à gauche, arborant tous une mine sadique et glaciale, Arold était munit de son FA-MAs, apparemment chargé, Wesley avait son Garand, bouchons de la lunette enlevés et Dico tenait un duo de P-90 prêts à cracher le feu. Se rapprochant de plus en plus, Auxbonsoins murmura, à l'attention du Colonel :

-Posez cette arme Colonel...Nous n'allons vous faire aucun mal...

Aux dernières paroles, le quatuor se mt à rigoler sombremment, telle une équipe de vampire regardant sa dernière proie facile. L'équipe se rapprocha de Tom, qui semblait essayer de pousser le mur en reculant de plus en plus, le Beretta, toujours orienté sur lui.
Puis une détonation. L'infirmerie était géographiquement assez proche de la Salle de Tir. Les jambes immobiles, le Colonel se réveilla en sursaut en se retenant d'hurler une fois encore. Il était encore à l'infirmerie. Un bras manquant. Des cicatrices au visage. Encore. Encore. Encore. Et encore. A sa gauche et à sa droite, Karlson et Auxbonsoins avaient prit places dans les autres lits libres. Karlson n'avait aucune arme sur lui, et les mains d'Auxbonsoins étaient propres. Soudain, un petit éclat métallique attira son attention sur une table non loin du lit de Ryan. Un Beretta 92 FS. 9mm Parabellum. Calibre militaire. Entrant facilement dans tout ce qui n'était pas de l'acier. Ryan fit sortit ces pensées de sa tête en fermant obstinément les yeux, se forçant à les garder fermés. Puis les re-ouverts. Le miroir en façe du lit de Ryan montrait une autre personne que lui. C'était pas Thomas Ryan. Ce n'était plus. C'est comme si ses dernières aventures lui avaient fait prendre 5 ans d'âge. Et pourtant, Tom pouvait faire des gestes pendant des heures devant le miroir pour confirmer que ce n'était pas lui, mais c'était indéniable. La personne défigurée et mutilée dans le miroir, était...lui. Il entendit résonner des bruits de pas dans le couloir, qui réveillèrent le voisinage de Tom. Sentant la mauvaise affaire, Karlson se remit en tenue de combat et se prépara à se mettre au garde à vous sans prendre connaissance de l'état du Colonel, Aubonsoins, lui, se contenta de se tourner de sa position pour saluer Ryan et lui dire, avant de se lever.


-Re-bienvenue parmi-nous, Colonel.

La porte de l'infirmerie s'ouvrit, laissant passer un Lieutenant eet deux de ses chiens de garde. Karlson se mit au garde à vous. Le Lieutenant lui rendit briévement sans en tenir vraiment compte, puis se tourna vers Ryan, qu'il salua bien plus respectueusement, les deux soldats l'accompagnant firent de même et restèrent ainsi jusqu'à ce que Ryan, d'un ton acerbe, annonça:

-Vous attendez une invitation ?!

Le caporal-chef Karlson faillit exploser de rire mais arriver à se contrôler, assez pour ne réagir que par un léger sourire à peine perçu. Visiblemment gêné et intimidé par le nouveau physique -de rêve, cela va sans dire- du Colonel, il se mit au repos. Les deux soldats lui suivirent tandis que le Lieutenant commença son discours pré-fabriqué.

-Excusez-moi d'être aussi direct, mon Colonel, c'est qu'en l'abscence du Colonel Macnam, le commandement vous revient et que...

Sur le même ton que tout à l'heure, Ryan répliqua :

-Gardez vos beaux discours pour vos rapports et pour la Court Martiale, Lieutenant. Venez en au fait.

Gêné une fois encore, le Lieutenant se racla la gorge avant de recommencer :

-Hum...oui. Bien sûr. D'après le Service de Renseignement du SGC, une taupe aurait infiltrée Atlantis et divulguerait quotidiennement des informations à une societé inconnue. Deux agents de liaison viennent aujourd'hui pour enqûeter et comptent sur notre entière coopération.

-De vous à moi Lieutenant...

Ryan avait parlé plus doucement et le Lieutenant était content d'être choisi lui pour être confident du Colonel. Mais ce dernier augmenta radicalement la voix pour terminer sa phrase.

-J'enmer** la coopération inter-agence. Mais je ne suis pas non plus prêt à laisser filtrer des informations ! Prévenez les agents de liasons qu'ils ont interêts à faire fissa, car j'ai autre chose à faire que de travailler avec des planqués ! Ai-je été clair, Lieutenant ? Ou dois-je me répeter ?

Le Lieutenant fit claquer ses bottes en se mettant au garde à vous et répondit, la voix presque tremblotante.

-Oui, Mon Colonel ! Parfaitement clair ! Mon Colonel ! Non, mon Colonel ! Nul besoin de vous répeter ! Mon Colonel !

Le Lieutenant ouvrit la porte et sortit, suivit de ses deux molosses. Le Lieutenant allait s'éloigner quand le Colonel ajouta sur un air cynique :

-Il me semble qu'il n'y a personne de corvée de nettoyage, est-ce exact, Lieutenant ?

Toujours de dos, le Lieutenant fit encore claquer ses bottes avant de partir sur les talons.

-Exact, Mon Colonel ! Compris ! Mon Colonel !

Karlson, les joues gonflées, explosa littéralement de rire à la fin de l'entretien et faillit s'étouffer. Seul Auxbonsoins ajouta encore quelque chose :

-Vous n'avez jamais songé à devenir maître-chien, Colonel ?

-Si, mais les instructeurs ne voulaient pas nous donner de laisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Jeu 22 Avr - 11:27

HRP : Tom. Tu peux encore développer ton rétablissement ici, si tu veux. Je te laisse seul juge.

Pour la suite, tu postes dans la zone inexplorée, mais tu pilotes d'autres personnes. Toi, n'oublie pas, tu n'es pas sur place. Tu ne pourras sortir de l'infirmerie que plus tard. Pour les posts dans la zone inexplorée, tu as l'autorisation de mettre les messages en utilisant ton propre compte.. Pas besoin d'utiliser le PNJ. ^^

Parallèlement, tu peux ccontinuer à poster ici si tu juges que cela peut servir le bon déroulement de l'histoire.
Si tu as un problème ou une question, envoie-moi un MP.
Voici le lien :
http://sgu-rpg.bbactif.com/zone-inexploree-f72/mission-solo-de-tom-repere-des-espions-t372.htm#2739


Un dernier petit détail : n'oublie pas de mentionner Monsieur "Auxbonsoins" en PNJ en haut de tes posts. Il s'agit d'un PNJ développé. Va voir ces deux topic pour plus d'infos :
http://sgu-rpg.bbactif.com/a-propos-des-pnj-developpes-f195/
http://sgu-rpg.bbactif.com/localisation-des-pnj-developpes-f199/l-infirmier-monsieur-auxbonsoins-t316.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Ven 23 Avr - 1:26

PNJ EMPLOYES : Le Sergent (récemment promu) Karlson et l'infirmier Auxbonsoins.

Après le départ du Lieutenant, Ryan, bien réveillé, s'appuya avec sa main gauche et se leva, sans l'assisstance des deux personnes présentes. Karlson essuyait les larmes de rire qui coulaient de se yeux et Auxbonsoins s'étirait péniblemment, réveillé brusquement. Le Colonel tappa sur le métal de la table pour attirer l'attention des autres.

-Bon. En attendant que les couches-culottes du SGC arrivent, je veux un poste prêt et connecté ici, puis une liaison cryptée et sécurisée compatible avec tout Atlantis. Je veux aussi un flingue. Un bon flingue.

Karlson pointa son doigt sur le Beretta sur la table.

-Il y a toujours mon Beretta si vous voulez. J'ai déjà mon fusil.

-Non, caporal-chef, il me faut une vraie arme. Du genre à transperçer un corps puis transperçer encore 2 mètres de plaques d'acier. Vous voyez le genre ?

-Un revolver alors ?

Proposa Auxbonsoins. Ryan fit claquer sa langue et continua.

-Non, trop lent. Un Five Seven serait de mise. Voyez ce que vous pouvez faire Karlson. Auxbonsoins, essayez de me dégotter un ou deux informaticiens qui pourraient me brancher la matériel ici.

Les deux hommes répondirent oui en coeur avant de quitter la pièce. Une petite heure plus tard, Auxbonsoins avaient déjà ammenés les informaticiens qui installaient le poste et les communications. Peu après, Karlson arriva. Il dégaina le Desert Eagle souhaité par Ryan, le saisit par le canon, le retourna avant de le tendre au Colonel en s'expliquant.

-Un ami armurier à moi me devait un service. C'était le dernier en stock. Je sais que vous aimez la sobreté mais il n'y avait que celui-ci.

Le soldat s'expliquait ainsi car Ryan observa en attrapant le pistolet que celui-ci était bicolore : la poignée était noire mais le canon est presque entièrement couleur métal, à part au bout du canon où il était encore noir.

-Pas de problème. Il est chambré en quel calibre ?

-En 5.7mm, mon Colonel.

-Parfait, vous avez bien révisé vos cours.

Tom s'adressa ensuite aux informaticiens qui finissaient leur branchement s'ils avaient bientôt finit, sans même lui répondre, le dernier brancha le dernier fil et salua le Colonel, avant que le bînome d'informaticiens ne quitte la pièce. Ryan se tourna vers deux compères pour les remercier avant de s'adresser spécialement à Karlson :

-Il me semble que le grade minimum pour assister un officier supérieur dans les communications, c'est Sergent, non ?

Le nouveau Sergent eu un petit rire gêné avant que le Colonel reprenne.

-Allez en selle.

Le Sergent s'installa au nouveau poste informatique sofistiqué de l'infirmerie avant de commencer à pianoter pour accéder au logiciel privé et sur mesure d'Atlantis. Ryan, debout, aux côtés de Karlson, attrapa un casque radio très fin, l'ajusta à sa tête avant de, avec sa main gauche, ajuster le micro à sa bouche. Le Colonel ordonna au Sergent de se brancher sur les différentes fréquences d'Atlantis, la première était fréquemment utilisée, c'était la fréquence générale. Un vacarme assourdissant empli les oreilles de Ryan et de Karlson qui avait aussi mit un casque. Il changea vite de fréquence. Passa encore une heure comme ça, changeant en permanence de fréquence. C'est fou ce qu'il y en avait. Arriva ensuite sur une fréquence un peu bizzare qui attira l'attention du Colonel. Elle émettait fréquemment des petits parasites. Mais ce n'était pas des parasites habituels, cerux-ci émettait en discontinu. Après quelques instants de réflexion, Ryan donna ses ordres.

-C'est aussi une fréquence cryptée, Sergent. Décryptée-là moi et trouvez en moi la localisation. Ce sont nos traîtres.

Karlson pianota sur quelques touches, maugré quelques paroles dans sa barbe avant de répondre à Ryan.

-Ca risque d'être long. Il utilise un cryptage sofistiqué, et je vais devoir faire une triangulation, il se sont délocalisés et ça risque d'être vraiment long à moins qu'ils n'émettent en conti...

Karlson observa l'écran en s'approchant un peu plus et plissa les yeux, avant de s'exclamer :

-Nom d'un p'tit bonhomme !

-Que ce passe t-il Sergent ?

-Ils émettent en continu, ces petits enfoir*** !

-Localisez-moi tout ça, Karlson !


Sans répondre, le Sergent appuyait frénétiquement sur les touches de son clavier et on voyait apparaître un petit triangle sur la carte d'Atlantis récemment apparue à l'écran. Soudain, Karlson retira d'un coup sec son casque et le balança sur le clavier en maugréant :

-Ils se sont déconnectés, Colonel. J'ai perdu le signal. J'ai juste eu le temps de voir qu'ils transmettaient depuis l'aile Ouest.

Réflechissant quelques secondes, Ryan finit par lâcher son verdict.

-Le Bar, les terrasses, les couloirs, la zone d'atterissage et le stock du matériel sont trop fréquentés pour être employés par nos traîtres. Il reste donc le Hanger Technique qui offre pas mal de cachettes, puis la zone inexplorée. Mais s'ils sont dans le dernier endroit, ça sera dur de les trouver. On commencera donc par envoyer une équipe d'intervention dans le hangar technique. Qu'ils fouillent tous les recoins.

-Bien, Mon Colonel.

Karlson régla son micro sur une autre fréquence qu'il connaissait par coeur et ordonna, d'une voix qu'il utilisait rarement :

//Sur ordre du Colonel Ryan, une équipe d'intervention doit se rendre immédiatement au hangar technique et le fouiller entièrement. Pas de questions. Obéissez seulement. Execution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Ven 23 Avr - 11:57

PNJ = Un traitre et un simple soldat d'Atlantis.

Un soldat qui rangeait des bricoles dans l'infirmerie, sortit nonchalamment. Personne n'aurait pu se douter, pas même H. Sykes ou Ryan, qu'il s'agissait de l'un des espions qu'il recherchait. Celui-ci salua ses camarades tout en sifflotant dans les couloirs et en donnant des nouvelles rassurantes sur l'état de santé du colonel, quand on venait à lui en demander. Il les donnait même sur un air réjoui qui aurait convaincu n'importe qui de son respect et de son admiration pour lui. Après tout, cela était possible... Toujours est-il qu'il marcha ainsi un petit moment avant de parvenir à une pièce remplie de caisses diverses, dans laquelle il entra le plus naturellement du monde.

Il sortit alors un petit communicateur Goa'uld et prit contact avec ses compères :

- Chef ! Le bouledogue est sur nos traces...
- Je sais ! Il fait quoi, en ce moment ?
- Il est bloqué à l'infirmerie. Incapable de sortir mais il dirige tout de là. Il a détecté nos transmissions. Elles sont trop longues. Il est parti explorée l'aile Ouest.
- Je sais déjà tout ça...
- Mais ne vous inquiétez pas ! J'ai...

À cet instant, la porte s'ouvrit subitement. Heureusement pour l'espion, il avait déjà prévu ce genre de situation, car en même temps qu'il parlait à ses comparses, il fouillait des caisses à la recherche de quelque chose qui justifiait éventuellement sa présence en ces lieux.
Le soldat qui venait d'entrer le regarda fouiller et lui dit :
- Tu les cherches aussi ?
- Hein ?
- Les boîtes qui contiennent les pièces que demande McKay, tiens ?
- Ouais. Mais je les trouve pas...
- T'inquiète ! Je les ai !
- Tant mieux ! J'avais peur de pas les trouver et de me faire tirer les oreilles.
- Bof ! McKay n'est pas méchant. Pas comme l'autre colonel, le chat enragé de H. Sykes. Je peux pas l'encadrer, celui-là.
- Ouais... Mais il est vachement efficace et il se traine une sacrée réputation, répondit l'espion tout en repensant aux problèmes que ce dernier leur avait posé par sa méfiance viscérale.
- Je sais ! Mais alors quelle gu... d'ours !

Les deux hommes se mirent alors à rire et se séparèrent. Plus question de trainer dans la pièce pour l'espion. Le risque de se faire soupçonner serait trop grand. Il se décida donc à retourner à ses occupations courantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Jeu 6 Mai - 3:09

Ryan resta encore une bonne heure comme ça, devant l'écran du poste informatique, quand un inconnu entra pour ranger deux ou trois trucs dans les armoires à pharmacie. Tom tourna la tête vers lui puis s'en détourna, le croyant sans interêt, pour une fois le flair du Colonel avait échoué. Peu importe. L'equipe d'intervention était toujours sur le pied de guerre, attendant des ordres dans le Hangar Technique. Ryan se mit à faire les cents pas dans la pièce. Son état ne lui permettait pas d'intervenir lui même, mais ces fichus espions ne se laisseraien t pas avoir aussi facilement. Il demanda alors au Sergent Karlson :

-Sergent ? Les nouveaux système de caméra portatives ont été livrées ?

-Oui, Mon Colonel. Elles sont justement dans le hangar technique, je croit que je voit où vous voulez en venir.

-Parfait, branchez moi sur la fréquence du chef de groupe.

Karlson appuya sur quelques boutons, et une voix apparu dans le casque de Ryan :

//Ici Leader Equipe Cobra. Attendons de nouveaux ordres, Mon Colonel.

Pour mieux entendre, même si devenait plus une habitude evahissante, le Coloonel appuya plus fort l'oreillette du casque contre son oreille à l'aide de son index et répondit au chef de groupe.

//Bien reçu Leader Cobra. Ici Dog Patch. La liaison est bonne de votre côté ?

//5/5 Mon Colonel.

//Parfait, cherchez un peu dans le Hangar Technique et branchez un mini caméra portative sur votre casque.

//Compris, je fait ça.

//Ici Dog Patch, liaison terminée.

Ryan enleva son casque et le posa sur la table. Quelques minutes plus tard, une image très nette et propre apparue sur l'écran du poste de l'infirmerie. C'était à quelques centimètres près la vision du "Leader Cobra". Soudain, une voix crachota dans le haut-parleur de l'ordinateur :

//Ici Leader Equipe Cobra. La caméra est branchée. Quel sont les ordres ?

Sans prendre la peine de remmetre le casque, Ryan en saisit juste le micro et répondit d'un ton sec.

//Rendez-vous dans la zone inexplorée. Tirez sur tout ce qui n'est pas de votre équipe. Mais faites des prisonniers. Attention la zone est surement piegée et les suspects armés.

//On a le droit de savoir sur quoi on tire, mon Colonel ?

//Non.

Dans un petit rire, le Leader Cobra termina :

//Bien reçu, 5/5, Mon Colonel. Je donne l'assaut.

Et à travers la petite caméra, Ryan pouvait diriger les opérations depuis l'infirmerie, et c'était pour lui un bon compromis.





HRP :Je répondrais demain dans le Hangar Technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Dim 9 Mai - 18:54

Tom, tu peux faire toi-même le sujet dans le hangar technique. Tu peux même faire des posts successifs si tu veux. Je te laisse développer ce sujet (d'autant plus que je ne vois pas où tu veux en venir... ^^)

Si je trouve intéressant d'intervenir, je le ferai mais en respectant ton idée. ^^

À part ça, je te précise à nouveau que la suite se déroule dans la zone inexplorée de l'aile Ouest :

http://sgu-rpg.bbactif.com/zone-inexploree-f72/mission-solo-de-tom-repere-des-espions-t372.htm#2845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Sam 29 Mai - 4:57

Quelqu'un toca à la porte de l'infirmerie, le Colonel lança un bref "Entrez" avant que la porte ne s'entrebaille, ne laissant passer Marks, le chef de l'équipe d'intervention Cobra et le Traître, L'Espion. Ce dernier avait les yeux rouges, il n'arrêtait pas de tousser et de renifler, effet du Gaz Lacrymogène, ce Gaz provoquait généralement de forts toussements, une irritation des yeux, des vomissements pour certains, quoiqu'il en soit, ça suffisait à stopper quelqu'un le temps d'une interpellation et l'affaiblir pour un interrogatoire Made In Ryan. Le traitre, reniflant à plein poumons se fit asseoir sur une chaise, et ligoter les mains dans le dos. Le Colonel n'avait même pas encore posé les yeux vers lui, se doutant que le traître le connaissait de réputation. Ryan s'approcha de Karlson.

-Trouvez moi le dossier de cet Espion, Karlson.

Le Sergent se mit à pianoter frénétiquement sur les touches de son clavier et finit par ouvrir une nouvelle page, faisant une description de la psycologie du traître et ajoutant à la fin une petite analyse personelle, en effet, le Sergent avait étudié le Comportement à l'université.

-Chez ce genre de gars, mon Colonel, il peut arriver que la peur de souffrir se révèle plus efficace que la douleur elle-même.

-Ok, on va voir ce qu'on peut faire, Sergent. Allez, en selle, faisons notre petit numéro.

Le Colonel congédia le Chef d'Equipe et fermit derière lui la porte à clé, s'assurant que le traître le remarque, puis interpella l'infirmier Auxbonsoins d'une manière forte. L'infirmier semblait être lunatique depuis que Ryan avait ignoré son pronostic avant le tir du Barrett.

-Infirmier, dans quel tiroir les bandages ?

Il indiqua un tiroir du menton, d'une mine sombre et fatiguée.
Tom s'approcha du ledit tiroir, l'ouvrit et saisit le rouleau de bandage, qu'il lança à Karlson avant de lui dire :


-Enroulez-moi ça autour de ma main.

Ensuite, méthodiquement, bien en face du traître, sans même lui avoir adressé la parole une fois, le Sergent enroula le bandage autour des phalanges du Colonel puis la paume et ainsi de suite. Une fois tout bien fait, le Colonel s'approcha enfin de l'espion, dégniant enfin le regarder. Les yeux toujours rouge, il demanda :

-C'est vous qui avez tiré le coup de fusil de sniper ?

En se tournant vers le fusil, il tira la culasse, éjectant une cartouche, une fois cette dernière à terre, Ryan la ramassa et la lança à Karlson, puis répondit à l'espion.

-Ici, mon grand, c'est moi qui pose les questions.

L'espion était très jeune enrôlé tôt, mais avait fait le mauvais choix ici. Le Sergent tendit la résultat de son opération au Colonel. Dans sa main, Ryan avait là la balle de 12,7 mm, de la taille d'un pouce d'un adolescent, et la douille, mesurant plus ou moins le double. Du pied, Tom poussa une chaise devant l'Espion et s'assit dessus. Il se mit à lui conter.

-Sur le terrain, quand on a des prisonniers, et qu'on doit les interroger, on a souvent peu de moyens, alors on fait avec ce qu'on a. On sépare la douille de la balle, comme ça.

Il lui tendit avec comme exemple ce qu'il avait dans la main.

-On prend la poudre qu'il y a à l'intérieur de la douille et on en verse à petit feu dans un oeil. Il parait que ça picote un peu au début, à faible dose, la rétine réagit mal, le système nerveux s'affole, et même à toute petite dose, ça entreine la cécité nerveur et une grande douleur. Alors je te laisse imaginer si on met toute la poudre, hein ?

Le traître ne laissa rien transparaitre, mais une goutte de sueur lui perla du front. Ryan commença donc l'interrogatoire, jouant de temps à temps avec la poudre de la douille.

-Combien êtes-vous ?

-Que 2.

Lui répondit instinctivement le traître, sans réfléchir. Ryan le fusilla du regard, l'autre sembla déglutir, mais le Colonel ne faisait pas ça pour l'effrayer, il se concentra sur sa rétine. Elle se dilatait. Donc, il mentait. Sur le fil du rasoir, Tom continua.

-Vous avez chaud, Première Classe James ? Vous transpirez. J'entends votre coeur d'ici, il bat vite, un peu trop même, je dirais.

Conscient de la ténacité du Colonel, James leva les yeux et les pointa au loin, à l'image d'un marin à des milles de la côté, voyant enfin la lueur appaisante du phare.

-Les émotions du jour, j'imagine.

Ryan tourna la tête vers le poste informatique, jetant un bref coup d'oeil au dossier de James, avant de se retourner vers lui, poussant son interrogatoire plus loin, ésperant faire craquer le jeune.

-Vous avez une soeur, n'est ce pas ? Jenny, exact ? Vous êtes l'aîné, non ? Elle est encore au collège, mais je pense qu'elle comprendrait les termes de "Haute Trahison", que fairez-elle si elle l'apprenait, à votre avis ?

Immédiatement, James ramena ses yeux vers le Colonel, des yeux plein de haine et de rage.
-Laissez ma soeur en dehors de ça !!

Ryan eu un petit sourire malicieux et répliqua.

-C'est à vous de choisir, James. Si vous coopérez avec nous, je peux vous donner ma parole d'honneur que je fairais le maximum pour minimiser votre peine, et mieux, pour que votre entourage ne soit pas mit au courant, affaire en interne, quoi. Mais par contre, si vous refusez, tout le monde le saura, vous passerez en Cour Martiale et si on ne retrouve pas vos petits camarades, vous trinquerez pour eux, vous comprenez ?

L'espion sembla réflechir, puis se mit à parler.

-OK. En fait, nous étions 7, au début c'était une mission de sauvetage, un dénommé James Ryan, il avait été perdu lorsque le Bataillon F de la 101st avait foiré son parachutage et...

Le Colonel lâcha un grognement sourd peu enthousiasmant et répondit :

-J'ai pas demandé le synopsis de "Il Faut Sauver Le Soldat Ryan", sale tête à claque !

L'Espion se mit à se fendre de rire, mais rigola d'un air sadique, même inquietant pour le Colonel. Pris du soudaine rage, Ryan fondit sur le traître toujours en pleine crise de fou rire, Tom mit son doigt dans la bouche de l'espion et le tira sur le côté, le faisait immédiatement arrêter de rire, provoquant un petit gémissement de sa part, mais avant que le Colonel ne puisse ajouter quelque chose, on entedit soudain, à travers la porte, après que quelqu'un ai frappé :

-Colonel Ryan, ouvrez cette porte, Affaires Internes du SGC.

Ryan poussa un juron avant un soupir et lâcha :

-Ils ne pouvaient pas arriver à un pire moment.

Il stoppa sa prise sur l'Espion, empoigna un Kleenex et essuya les larmes des yeux de l'Espion, avant de le replacer bien droit puis il fonça vers la porte et l'ouvrit, révélant deux grattes-apiers de planqués de bureaucrates du SGC.

-Affaires Internes, vous avez capturé la taupe ?

Déclara un des deux Agents pendant que lui et son collègue entraient dans la pièce, examinant le Traître.

-On pense qu'il n'est pas seul.

Répliqua Ryan d'un ton sec et envenimé. Soudain, le deuxième Agent baissa les yeux vers la main bandée du Colonel et lui fit remarquer.

-Vous vous êtes blessé ?

Tom se mordit la langue, il avait oublié un détail mais commença à bluffer. C'était quitte ou double, Colonel ou pas, mentir aux Affaires Internes, ce n'était jamais un bon choix.

-Je me suis coupé.

Peu convaincu, l'Agent contra-attaqua.

-Le bandage est propre, pas de tâches de sang.

Ryan aurait fusillé l'agent s'il l'avait pu, en réflechissant quelques secondes, il finit par répondre.


-Je l'ai changé il y a quelques minutes seulement, le saignement s'était arrêté.


Toujours peu convaincu, l'Agent poussa un soupir et haussa les épaules, il fallait continuer comme ça et ne pas lâcher, si le SGC récupera James, Ryan pouvait dire aurevoir à l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Mer 2 Juin - 19:22

PNJ = L'infirmier Auxbonsoins"

L'infirmier bondit vers le colonel au moment même où il cessait son interrogatoire musclé, interrompu par des agents du SGC qui frappaient à la porte. Il stoppa son mouvement mais s'approcha suffisamment près du colonel pour lui dire sans que quiconque d'autre ne puisse entendre :
- Vous me refaites ça, mon colonel et je vous dénonce ! Je n'admettrai jamais que l'on torture un prisonnier, qui plus est à l'infirmerie. Ici, c'est mon domaine et vous devez vous soumettre à mes ordres, en l'absence du médecin responsable. Je vous ordonne donc d'aller vous asseoir et de ne plus bouger. Et à partir de maintenant, vous ne transformerez plus l'infirmerie en stand de tir, dussè-je avoir recours aux gardes ! C'est assez clair, mon colonel ?

Sur ce, l'infirmier, le regard noir et impressionnant, recula sans quitter des yeux le colonel Ryan qui parlait à présent avec les deux agents des services internes du SGC. Il n'avait pas réagi à ses propos mais il les avait entendu, cela est sûr...

Pendant ce temps, le prisonnier, trop heureux de constater qu'on l'avait quelque peu oublié, en profita pour mettre à exécution les ordres qu'il avait reçu au cas où il aurait été fait prisonnier. Il serra les mâchoires comme un fou et avant que quelqu'un ait pu réagir, sa tête dodelina légèrement et tomba en avant. Il était mort. Il s'était apparemment suicidé... Les adversaires de Ryan, les traites, paraissaient véritablement décidés à mener à bien leur mission, quelque puisse être le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ryan

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 54
Localisation : Infirmerie/Atlantis

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
5/3000  (5/3000)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Ven 11 Juin - 18:18

Pendant que le Colonel conversait avec les deux agents du Service Interne, il remarqua que la tête du prisonnier dodelina vers la gauche avant de tomber, un léger petit filet de mousse coulait de sa bouche. Par réflexe, Ryan se précipita vers le traître, prennat son pouls à la cartide, constatant inexorablement que le prisonnier était mort. Ryan lâcha lâcha un juron avant de se relever. Il indiqua aux deux bureaucrates qu'il était indisposé pour le moment à le fournir un rapport de la situation et que le Sergent Karlson allait les conduire aux quartiers de l'équipe d'intervention qui auraient surement beaucoup plus de choses à dire. Une fois les trois hommes partis, avec un air grave, Tom se tourner vers le médecin. En effet, le Colonel n'appréciait ni le ton, ni les arguments du médecin compte tenu de la situation. Ryan commencait même à avoir des doutes sur sa sincérité.

-Oh, cela vous choque ? Je peux très bien vous faire assister à une vraie séance d'interrogatoire et vous verrez la différence ! C'est peux être votre petit espace vert, ici, oh oui, votre petite zone de sécurité privée. Je vous prierais aussi de baisser d'un ton avec moi, ce n'est vraiment pas le moment, et si vous n'êtes toujours pas content parceque j'ai tiré un pellos sur un traître, évitant à une dizaine de soldats de mourir, nous rendant capable d'en capturer un autre et de voir à quel point ils sont déterminés, alors revenez en arrière, cher ami !

Après la réponse mouvementé, il saisit le traître mort tant bien que mal avec un bras, l'installa sur une des tables métalliques et referma le sac noir sur lui. Il prit ensuite sa radio et appella des gardes pour que le corps du traître inanimé soit transporté jusqu'à la morgue.

HRP : N'ayant plus aucune raison de poster dans la partie inexplorée, je n'y posterais pas (du moins pour ce "tour", bien entendu)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dico Teal'c
Admin
avatar

Messages : 848
Date d'inscription : 11/07/2009
Localisation : Dans la lune pour certains !

Feuille de personnage
Points de vie:
500/500  (500/500)
Avertissement:
0/3  (0/3)
Barre d'expérience:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   Lun 28 Juin - 19:34

PNJ = Monsieur "Auxbonsoins" et l'infâme traite qui traîne dans les couloirs (un peu pompeux, non ?)

Tom ne vit pas la réaction de soulagement d'Auxbonsoins. Celle-ci l'aurait étonné, pour le moins. L'infirmier se ressaisit, et se mit à marcher de long en large dans la pièce, visiblement perturbé. Tout à coup, alors que les soldats emmenaient le cadavre, il aboya à tous ceux présents à l'infirmerie de déguerpir. Tous obtempérèrent, surpris de l'attitude de celui que d'aucuns avaient surnommé "p'tit doc". Même Ryan ne pensa pas à réagir sur le moment. Ce n'est que lorsqu'il vit l'infirmier planté devant avec la ferme intention de déballer quelque chose qu'il réalisa ce qu'il venait de se passer. Une fois la pièce vidée de tous ceux qui s'y trouvaient, à l'exception du colonel Ryan et d'Auxbonsoins, les surprises n'allaient pas tarder à arriver pour l'officier aguerri qui se tenait malgré lui à recevoir un nouveau sermon dont l'intérêt qu'il allait lui porter n'était pas à priori évident :
- Écoutez-moi bien, mon colonel ! Que les choses soient bien claires ! JE m'oppose et m'opposerai toujours à de telles pratiques ! Pour ce qui est d'un vrai interrogatoire, je n'ai pas de leçons à recevoir de vous ou de qui que soit. J'ai une responsabilité morale envers mes patients, quel qu'en soit le prix ! Cependant, je dois reconnaître à mon corps défendant que la... mort de... de... de cet homme m... m'arrange ! J'ai honte de le reconnaître, mais c'est la vérité.
Tom voulut réagir mais un geste de la main de l'infirmier coupa court à ses intentions :
- Taisez-vous ! Laissez-moi parler ! Si la mort de cet homme fait mes affaires... c'est que... c'est que... Je...
Auxbonsoins tournait les mots dans sa tête, mais aucune parole ne sortait, à l'exception d'une logorrhée bien longue aux oreilles de Tom et de borborygmes absolument inintelligibles. Puis, à la stupéfaction du colonel qui commençait à trouver le temps long et qui manifestait cette réaction à sa manière, le propos tant retenu, tant étouffé par l'infirmier, éclata comme un obus :
- Ils ont pris ma famille en otage sur Terre ! Si je ne leur obéis pas... Voilà pourquoi je me suis comporté aussi violemment contre vous ! Sur le fond, j'étais honnête et fidèle à mes principes ! Sur la forme, je... je...
L'infirmier se mura alors dans un silence lourd...

Pendant ce temps, dans le couloir, l'espion envoyé pour signifier à son coéquipier qu'il devait se suicider était ravi de constater que l'affaire s'était réglée d'elle-même. Il n'avait pas à entrer dans l'infirmerie et à affronter Ryan. Cette simple perspective lui avait coupé les jambes à tel point que la simple vision d'un Ryan l'admonestant lui avait fait perdre inconsciemment assez de temps pour que son collègue, aidé par l'intervention de l'infirmier, prenne la décision et agisse de lui-même. Cependant, il avait entendu les hommes sortant de l'infirmerie s'étonner de l'attitude de "p'tit doc", lui en faire un procès, et rendre un jugement par contumace. Il s'approcha alors un peu plus, feignant d'avoir perdu le fil de ses idées et de faire le point au beau milieu du couloir, ce qui, au demeurant, n'étonna personne.
Il entendit alors quelques bribes de la conversation que l'infirmier avait avec Ryan, et s'en retourna aussitôt voir son chef... Il fallait agir vite !


HRP pour Tom : tu développes et tu envoies des hommes refouiller la zone inexplorée. Bientôt la fin, promis ^^ !


Dernière édition par Dico Teal'c le Lun 5 Juil - 16:27, édité 2 fois (Raison : Corrections)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Léger Petit Problème Technique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Léger Petit Problème Technique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission d'assassina = petit problème technique dans l'organisation [PV Lisbeth]
» jaguar's buff = problème technique?
» Petit problème ..
» petit problème
» Petit problème.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis: Nouveaux Horizons :: Atlantis :: Aile nord :: Infirmerie-
Sauter vers: